Tous les articles par Laurent Lavaud

Mes débuts photographiques en 1997

Ces dernières semaines le manque de temps ainsi que les mauvaises conditions météo ne m’ont pas permis de faire de nouvelles observations ou photos. J’ai donc décidé de faire les fonds de tiroir et de scanner mes toutes premières photos astro datant de 1997.

A l’époque je faisais mes acquisitions avec un vieil appareil photo ouvert à 2.8 monté en parallèle sur le Célestron 8 ou directement au foyer du C8 avec un boitier spécial. Au niveau des pellicules, la mode était au fameux TP2415 de Kodak (film N/B hypersensible) spécialement adapté pour les poses courtes et donc au planétaire. J’utilisais également du Ilford 400 N/B ou de simple pellicules Kodak couleur. Je développais moi même les films noir et blanc en suivant une recette précise avec l’aide de produits révélateur comme l’Ifosol ou le HC110 et je n’avais plus qu’a porter mes négatifs pour tirage au photographe du village.

J’étais trés enthousiaste malgré des résultats plutôt modeste, même pour l’époque. A coté des photos amateurs d’aujourd’hui obtenues grâce aux caméras numérique il n’y a pas « photos », mais la nostalgie des débuts est toujours présente.

Vous pourrez trouver une tentative grand champ sur la région sud de la Voie Lactée, plusieurs photos de la Lune (entière ou gros plans sur certains cratères), Jupiter et Saturne en noir et blanc ou couleur.

Voici un extrait, la suite se trouve dans la galerie photo dédiée Argentique.

 

Nouvelles acquisitions

Masque de Bahtinov

Il est toujours difficile d’être sûr de sa mise au point, voici un outil qui devrait faciliter cette tâche. Le principe est simple, on place ce disque devant l’objectif et en pointant une étoile brillante on obtient des aigrettes qu’il suffit alors d’aligner.

Chercheur 9×50

Lors d’une soirée d’imagerie, le fait de devoir passer du temps sur l’ordinateur empêche ma vision de vraiment s’habituer au noir. Je perds souvent beaucoup de temps à pointer une étoile car je ne distingue quasiment plus le réticule du fond de ciel. J’ai donc décider d’opter pour ce modèle avec réticule rétro-éclairé et au démontage facile.

Roue à filtres

Afin d’améliorer mes images planétaires, plutôt que de faire mes acquisitions directement avec la caméra couleur, il faut à présent que je passe à l’étape supérieure en utilisant la caméra noir et blanc (plus sensible). Il s’agit de faire plusieurs acquisitions en utilisant un jeu de filtres (Rouge, Vert et Bleu) et de recomposer le tout pour obtenir une image couleur. J’ai donc choisi une roue à filtres manuel 5 positions, qui me permettra de réaliser les séquences d’acquisitions simplement. Dans la roue j’ai installé un kit de filtres Astronomik L-RVB ainsi qu’un filtre IR-742 ne laissant passer que la partie infrarouge du spectre.

Première Mars

Voici le résultat de ma première scéance photos dédié à Mars. Pour une première, je suis assez satisfait du résultat, sachant que la mise au point et la collimation sont encore perfectibles. On observe de nombreux détails, comme la calotte polaire, ainsi qu’une formation nuageuse au dessus du mont Elysium.

Retrouvez les autres photos dans la gallerie Mars